GR21_tronçons_légendés_2
MENU PRINCIPAL
Tous les chantiers

Renforcement des digues du Grand Rhône aval

Le renforcement des digues du grand Rhône de Salin-de-Giraud et Port-Saint-Louis-du-Rhône entre dans le cadre général du Plan Rhône. Ces travaux sont rendus nécessaires afin de sécuriser les digues fluviales du grand delta du Rhône.

40 % c’est le pourcentage du risque d’inondation de Salin-de-Giraud et Port-Saint-Louis-du-Rhône en cas de crue d’un débit de 9 500 m3/s. Ce pourcentage passe à 90 % pour une crue à 10 500 m3/s, le confortement et la rehausse des digues sont donc plus que nécessaires et urgents.

smart

Les travaux vont donc consister à :

  • en rive droite à Salin-de-Giraud, du lieu-dit « La Louisiane » jusqu’à l’entrée du domaine de la Palissade : démonter la digue actuelle et en reconstruire un nouvel ouvrages, dans les règles de l’art en
    • adoucissant les talus,
    • élargissant la crête de la digue à 5,5 m,
    • aménageant des pistes d’exploitation en pied de digue (4,5 m).

La future digue sera reconstruite en recul, éloignée du fleuve, quand il n’y a pas d’habitations. Cela permettra de préserver les enjeux environnementaux tels que la ripisylve et de redonner de l’espace au fleuve.

  • en rive gauche à Port-Saint-Louis-du-Rhône, du canal du Rhône à Fos jusqu’à l’écluse de Port Saint Louis : rehausser la digue en terre existante, qui a déjà fait l’objet de confortement entre 1998 et 2006, et la prolonger par un parapet sur environ 1 km de long

Afin de réduire le bilan carbone et le coût de l’opération, les matériaux du site seront utilisés. Ils seront prélevés sur des parcelles situées à proximité de l’ouvrage, appelées « zones d’emprunt ».

Pour assurer cette protection deux principes d’aménagement ont été retenus :

  • Confortement et rehausse des digues à la cote millénale (14 000 m3/s) avec revanche de 50 cm au droit des zones à enjeux ;
  • Aménagement de deux tronçons de digues résistantes à la surverse, calés pour contenir les crues sans déversements :
    • En rive droite jusqu’à une crue d’un débit de 10 500 m3/s
    • En rive gauche jusqu’à une crue d’un débit d 12 500 m3/s (densité de population plus forte).
    • Au-delà, permettre un déversement sans brèche

Les travaux d’un montant estimé à 25,3 millions d’euros devraient débuter en 2022.

Calendrier de l’opération

  • 1er trimestre 2021 : dépôt des dossiers réglementaires
  • 2021 : acquisitions foncières à l’amiable
  • 2022 à 2026 : travaux

Financement

  • État – 40 %
  • Région Sud – Provence-Alpes-Côte d’Azur – 30%
  • Département des Bouches-du-Rhône – 25 %
  • ACCM et Aix Marseille Provence Métropole – 5%