Quais d'Arles
MENU PRINCIPAL
Retour aux actualités

Retour sur la crue du 11 mai

Après avoir atteint le seuil de 5 500 m3/s, mardi 11 mai après-midi, le SYMADREM déclenchait l’alerte 1 de son plan de gestion des ouvrages en période de crue (PGOPC). Un niveau auquel l’équipe du syndicat est habituée même si cela arrive moins fréquemment à cette période.

Le premier niveau d’alerte, sur les quatre existant, a été déclenché mardi dernier. Le débit du Rhône dépassait le seuil fixé de 5 500 m3/s suite aux pluies survenues sur l’ensemble du bassin versant du Rhône.

Les gardes-digues ont donc patrouillé sur leur secteur, jusqu’à la tombée de la nuit, à l’affût du moindre désordre montrant une fragilisation de la digue ou de la présence d’un terrier pouvant être à l’origine d’une brèche en cas de montée de crue trop importante. Ils ont également vérifié que les détenteurs d’ouvrages hydrauliques traversants (notamment les irrigants) avaient bien fermer leurs vannes ou martellières. En parallèle, la commune d’Arles a mis en place les batardeaux et la commune de Beaucaire, fermé les portes de la digue de la Banquette

Le pic de crue a été atteint dans la nuit du mardi au mercredi avec un débit de 6 900 m3/s. La décrue ayant été amorcée rapidement, le niveau d’alerte 2 faisant appel aux équipes de réserve communale n’a pas été mis en œuvre. La surveillance rapprochée des digues s’est poursuivie jusqu’à vendredi 14 mai, date à laquelle l’alerte a été levée. Aucun dommage n’a été constaté sur les différents ouvrages.

Batardeaux – Arles 1
Batardeaux – Arles 2
Quais d’Arles
Porte de la digue de la Banquette à Beaucaire-1
Porte de la digue de la Banquette à Beaucaire-2
Porte de la digue de la Banquette à Beaucaire-3
Lône entre Tarascon et Arles
Petit Rhône