Exercice crue
MENU PRINCIPAL
Retour aux actualités

Le SYMADREM simule une crue du Rhône

Arles, Beaucaire,Fourques, Port-Saint-Louis-du-Rhône, Saint-Gilles, Saintes-Maries-de-la-Mer, Tarascon et Vauvert ont participé à la simulation d’une crue du Rhône qui a eu lieu mardi 13 octobre 2020. Au total, 17 équipes communales ont été déployées le long du Rhône afin de surveiller l’état des digues, à l’affût du moindre désordre qui pourrait causer l’ouverture d’une brèche et donc une inondation des communes protégées.

Huit communes gardoises et buco-rhodaniennes ont participé à un exercice grandeur nature de simulation de crue du Rhôneorganisé par le SYMADREM, mardi 13 octobre 2020. Quel scénario de crue a été retenu ?

Lundi 12 octobre

  • 16h : le Rhône atteint virtuellement 4 200 m3 la pré-alerte est déclenchée, les gardes-digues effectuent une surveillance accrue des digues.
  • 18h : le Rhône atteint 5 500 m3, le niveau d’alerte 1 est déclenché et les correspondants communaux reçoivent une première alerte les informant que le niveau du Rhône est en train de monter. Les services de secours, la préfecture sont prévenus.

Mardi 13 octobre

  • 9h : le fleuve atteint un débit de 9000 m3 ce qui nécessite de déclencher l’alerte 2 du Programme de gestion des ouvrages en période de crue (PGOPC) du SYMADREM. Les communes ont alors 4h pour dépêcher des équipes de réserve communale le long des digues.

L’objectif : surveiller les digues en repérant tout désordre (terriers d’animaux fouisseurs, affaissement localisé, fissure, infiltration d’eau claire ou boueuse …) qui pourrait causer l’ouverture d’une brèche en cas de crue et donc l’inondation des communes protégées.

  • 10h30 : le SYMADREM réunit sa cellule de crise et définit les rôles et les vacations de chacun.
  • 13h : les équipes communales sont briefées, le matériel (gilets de sauvetage, radio, carte de secteurs) leur est remis.
  • 13h30 : départ sur les secteurs de surveillance et début de la surveillance des digues.

Durant leur cheminement, les équipes devront repérer des désordres fictifs figurés à la bombe bleue en crête de digue

Une fois un désordre détecté, l’équipe prévient le correspondant équipe du SYMADREM. Ce dernier fera intervenir le garde-digue pour une description plus précise du désordre. Au besoin, le directeur du poste de commandement se rendra également sur place pour décider d’une intervention d’urgence ou non.

  • 16h00 : Le débit du Rhône redescend, l’alerte de niveau 2 est levée, les équipes peuvent stopper la surveillance.

La Presse en a parlé