Enfouissement du canal des Alpines sur 300m
MENU PRINCIPAL
Retour aux actualités

Les travaux de ressuyage en rive gauche du Rhône se poursuivent

La digue entre Tarascon et Arles vient d’être mise en service. Ses 5 km résistants à la surverse laisseront passer une lame d’eau sans risque de brèche pour les crues dont le débit serait supérieur à 11 500 m3/s. Le SYMADREM a donc entrepris des travaux d’accompagnement pour diminuer la hauteur d’eau et diviser le temps d’évacuation des eaux (ressuyage). Où en sont-ils ?

Fin 2020, trois nouveaux chantiers voyaient le jour. Il s’agissait d’abaisser l’altimétrie du canal des Alpines, de recalibrer le fossé Est-Ouest et de créer un siphon sous le Vigueirat. Grâce à ces travaux, les quartiers sud de Tarascon seront protégés pour la crue de référence (mai 1856) et l’eau sera répartie équitablement entre la plaine du Trébon et les marais de la vallée des Baux. En effet, jusqu’à présent les eaux en provenance du Rhône étaient bloquées à cause des deux canaux construits en superstructure (cf. schéma ci-dessous). Il a donc fallu les rendre « transparents » afin de permettre une répartition équitable des eaux en cas d’inondation de la rive gauche.

Altimétrie de la rive gauche et schéma de l’écoulement des eaux déversée

Les travaux de transparence hydraulique du canal d’irrigation des Alpines sont achevés. Tout s’est joué durant sa période de chômage entre décembre et mars. Une fois asséché, le canal a été abaissé à la cote de 6 m NGF et enterré sur 300 m. Différents systèmes de vannage ont été réalisés avec la création de caissons en amont et en aval pour répartir l’eau dans les canalisations. Le talus aval a été recouvert d’enrochements pour résister au passage de l’eau en cas de surverse. Le tout a ensuite été tapissé de terre végétale. Enfin, une piste d’exploitation a été créée pour permettre au SICAS, gestionnaire du canal, d’exploiter ce nouvel aménagement.

Le fossé Est-Ouest, autre mesure d’accompagnement est en cours de recalibrage. Il permettra, en cas de fortes pluies, une meilleure répartition des eaux. Les terrassements ont débuté en mai après le dévoiement de tous les réseaux sur son tracé. Ce fossé devant passer sous la RN570 qui mène à Avignon, une circulation alternée sera instaurée.

Le canal du Vigueirat, quant à lui, a été dévié début mars pour permettre la construction de la structure même du siphon : un ouvrage en génie civil de 2,5 m de haut par 2,2 m de large. Ces travaux sont en cours.

A terme, la hauteur d’eau sera diminuée de 10 cm dans la plaine du Trébon en cas de crue avec un débit de 12 500 m3/s et les durées de submersion seront divisées par deux.

Travaux de terrassement du siphon sous le Vigueirat