MENU PRINCIPAL

Surveillance

La surveillance des digues hors période de crue

La réglementation définit des prescriptions progressives suivant les types d’ouvrages ainsi que la responsabilité du propriétaire (et/ou du gestionnaire). Les obligations de ce décret sont contenues dans le règlement d’exploitation des ouvrages hors période de crues.

Concernant la surveillance des digues, différents types d’inspection sont réalisées :

  • les visites  de routine effectuées par les gardes-digues. Elles permettent de détecter, dès leur apparition, tous les désordres ou incidents survenus sur les ouvrages qui pourraient les affecter. Ces dégâts peuvent être provoqués notamment par :
    • des animaux fouisseurs ;
    • le fleuve ;
    • des occupations irrégulières, entières ou partielles, de l’emprise des ouvrages par des riverains ou autres tiers ;
    • la circulation de véhicules à moteur de tiers non autorisés ;
    • la pâture ou la divagation d’animaux domestiques ou d’élevages….
  • des visites post-crue. Elles ont pour but d’établir un état complet des désordres qui se sont produits pendant une crue ainsi que toutes les interventions d’urgences effectuées pendant ces évènements.
  • Des visites techniques approfondies réalisées annuellement en équipe (garde-digue et ingénieurs). Elles permettent de connaître l’état externe de l’ouvrage par une inspection continue et à pied. L’objectif est de recenser de façon exhaustive, toutes les informations visuelles relatives aux désordres ou présomptions de désordre affectant la digue. A partir de cet inventaire les travaux d’entretien et les grosses réparations à effectuer sont programmés ;
  • Tous les 3 ans, les ingénieurs et gardes-digues :
    • procèdent à des inspections des berges par voie nautique ;
    • testent la manipulation des ouvrages traversants et batardeaux avec leurs propriétaires.