Projet pose d'un piézomètre à Port-Saint-louis-du-Rhône
MENU PRINCIPAL
Retour aux actualités

Le SYMADREM déploie son réseau de limnigraphes

Le niveau du Rhône et son débit sont des enjeux majeurs pour le SYMADREM, puisque c’est en fonction de ces données que le syndicat a bâti les seuils d’alerte de son plan de gestion des ouvrages en période de crue (PGOPC). Le SYMADREM se base sur les informations de la station hydrométrique (mesure des débits) de Beaucaire/Tarascon du Service de Prévision des Crues du Grand Delta (SPCGD). Toutefois, une amélioration de la connaissance des hauteurs d’eau en différents points du Rhône plus ou moins éloignés de la station de référence paraissait indispensable. Le syndicat a donc décidé de s‘équiper de ses propres stations de mesure (limnigraphes). Une opération dont la phase d’étude vient de s’achever.

Le débit du Rhône est suivi quotidiennement par l’un des membres de l’équipe Exploitation et Sûreté du SYMADREM. Lors d’une crue, le contrôle est réalisé plusieurs fois par jour. En fonction des prévisions de débit, un dispositif gradué de surveillance des digues et d’interventions d’urgence est déclenché. Un fonctionnement qui présente des limites. En effet, les niveaux d’eau considérés le long des digues pour estimer les risques de brèche ou de surverse sont issus des modélisations hydrauliques réalisées par la CNR (Compagnie nationale du Rhône). Or ces dernières présentent des incertitudes pouvant aller jusqu’à 50 cm, voire au-delà dans les secteurs proches des embouchures où l’influence du niveau de la mer et de la force du vent est très importante. Une connaissance plus précise des niveaux d’eau est donc un enjeu important de la gestion de crise. Pour y remédier, le SYMADREM a choisi de s’équiper de ses propres limnigraphes qui recueilleront les données de hauteur d’eau en temps réel en différents lieux du fleuve. Grâce à cela, le syndicat disposera d’un véritable réseau de suivi des niveaux d’eau le long des digues du delta du Rhône.

Projet pose d’un piézomètre à Port-Saint-Louis-du-Rhône

La phase d’étude a permis d’identifier les solutions techniques et le coût de mise en place d’un tel réseau. La Société du Canal de Provence a été choisie comme maître d’œuvre. Une vingtaine de stations de mesure sera installée. Leurs données seront agrégées à celles des dix stations existantes exploitées par des partenaires (SPC Grand Delta, PNRC, BRL). Le rapatriement des informations s’appuiera sur la technologie radio TETRA que le SYMADREM exploite déjà pour ses échanges entre les équipes de surveillance communales et ses agents lors des périodes de crue où la surveillance des digues est intensifiée. Ces données seront également consultables par les communes via un site internet dédié.

Projet pose d’une sonde radar à Fadaise

Financé, à hauteur de 50% par le FEDER, 30% par l’Etat, 10% par les régions Sud Provence-Alpes-Côte-D’azur et Occitanie et 10% par les départements des Bouches-du-Rhône et du Gard, les travaux de mise en place des stations de mesure démarreront à l’automne pour une mise en service au deuxième trimestre 2022