LOGO_POI2017
MENU PRINCIPAL
Retour aux actualités

Implantation de limnigraphes le long du Rhône (PGOPC 3ème phase)

Sécurisation du Plan de Gestion des Ouvrages en Période de Crue (PGOPC) 3ème phase Implantation de limnigraphes le long du Rhône, du Petit Rhône et du Grand Rhône et mise en œuvre de bornes repères au droit des ouvrages et réseaux traversants.

En fonction du débit du Rhône prévu à la station hydrométrique du Service de Prévision des Crues du Grand Delta (SPCGD) de Beaucaire/Tarascon, le SYMADREM met en place des procédures du Plan de Gestion des Ouvrages en Période de Crues (PGOPC) afin de surveiller les digues et intervenir en cas de nécessité.

Toutes les décisions sont prises en fonction des informations données à cette seule station. Ce type de fonctionnement présente des limites. En effet, les niveaux d’eau considérés le long des digues pour estimer les niveaux de protection, de sûreté, de danger ou de submersion sont issus des modélisations hydrauliques.

Or les niveaux modélisés présentent des incertitudes (liées à la bathymétrie, présence plus ou moins importante de la végétation, durée de la crue, vent…) qui sont loin d’être nulles et qui peuvent aller jusqu’à 50 cm, voire au-delà dans les secteurs proches des embouchures (Port-Saint-Louis-du-Rhône, Salin de Giraud, Saintes-Maries-de-la Mer).

Par ailleurs, le décret digues 2015 impose désormais de définir les niveaux de protection des ouvrages et d’informer les autorités compétentes au-delà. La connaissance plus précise de ces derniers devient donc un enjeu important de la gestion de crise.

Ainsi afin d’adapter au mieux la surveillance des ouvrages et les décisions prises en périodes de crues, le SYMADREM souhaite s’équiper de stations limnimétriques.

Ces stations permettront de recueillir les données des hauteurs d’eau en temps réel en différents lieux sur son périmètre de compétence constituant ainsi un véritable réseau de surveillance des hauteurs d’eau au droit des digues du delta du Rhône.

Le SYMADREM souhaite implanter quelques stations équipées de capteurs de mesures de hauteurs d’eau. Les données de hauteurs d’eau seront acheminées jusqu’au poste central du Symadrem par le réseau de communication radio Tetra (réseau propre au symadrem).

Par ailleurs les études de dangers réalisées sur les systèmes d’endiguement du SYMADREM ont montré que les ouvrages et réseaux traversants les digues sont des points sensibles dans le système.

Un ouvrage hydraulique traversant sur la digue du grand Rhône rive droite

C’est pourquoi, le SYMADREM prévoit de mettre en place en crête de digue, au droit des ouvrages et réseaux traversant les digues, des bornes repères permettant de repérer facilement tous ses ouvrages traversants qui ne sont pas forcément visibles. Cette mesure facilitera leur surveillance et leur contrôle par les équipes de surveillance en période de crue.

Cette opération est financée sur le principe suivant :