MENU PRINCIPAL

Le littoral

L’évolution du littoral du delta du Rhône, analysée avec la perspective de l’élévation du niveau marin est une préoccupation majeure du SYMADREM. Pour cette raison, le SYMADREM, a examiné tous les travaux, toutes les études et documents récents, qui ont été exécutés sur littoral, tant côté Provence Alpes Côte d’Azur que côté Languedoc Roussillon.

Plusieurs constatations s’imposent

Les systèmes de protection du littoral du delta du Rhône, compris entre l’embouchure du Grand Rhône, à l’Est jusqu’à la Grande Motte, à l’Ouest, sont disparates, parcellisés, construits à des époques différentes et sous de multiples maîtrises d’ouvrages. Une constante demeure parmi ces constatations : dans tous les cas les approches se sont bornées au canal de Peccais qui constitue la limite administrative entre les deux régions. Or, l’érosion du littoral, dans ce secteur fait fi de cette limite.

Proposition d’une nouvelle démarche

A partir de ces constatations, le SYMADREM a formulé la proposition d’adopter une nouvelle approche, dont la démarche pourrait s’inspirer de celle qui a présidé à l’élaboration du Plan Rhône. Le but de cette nouvelle approche interrégionale serait l’élaboration d’une stratégie d’aménagement du littoral et de la frange littorale, à court, moyen et long terme, qui pourrait constituer un « Plan Littoral », prenant en compte les évolutions climatiques et les enjeux du territoire situé à l’arrière de ce littoral. Cette nouvelle stratégie interrégionale, devrait également être économe de moyens, basée sur la recherche de solutions optimales, pérennes et financièrement viables. A défaut, elle serait, au mieux lancée, mais abandonnée en cours de mise en œuvre. Dès lors que cette démarche serait entreprise, des actions pourraient être réalisées sans attendre les conclusions, pourvues qu’elles ne contreviennent pas à celles-ci.

Conduite de projet

S’agissant d’une stratégie d’aménagement du littoral basée sur les enjeux d’un territoire interrégional, celle-ci doit être portée par l’Etat, par ses services déconcentrés, en relation étroite avec les collectivités et validée par tousles acteurs locaux concernés, à l’instar de ce qui a été effectué sur le bassin du Rhône et de ses affluents pour le Plan Rhône. Cette démarche pourrait largement s’appuyer sur toutes les études récentes qui ont été réalisées. Il suffirait pour cela de les actualiser et de les agréger. Cela permettrait de réaliser des économies financières et de ne pas perdre de temps. Dès l’instant ou cette stratégie serait validée, sa mise en œuvre sur le terrain serait portée par tous les maîtres d’ouvrages concernés. Le SYMADREM ne manquerait pas de s’inscrire dans ce processus. Enfin, cette démarche proposée par le SYMADREM s’inscrit dans le « Grenelle de la Mer ».

Financements envisagés

En ce qui concerne le financement de l’élaboration et de la mise en œuvre de cette stratégie, des solutions sont à rechercher dans le cadre de la révision des Contrats de Projet Etat  Région Provence Alpes Côte d’Azur et Etat Région Languedoc Roussillon. L’adossement du financement de l’élaboration de cette nouvelle stratégie à un outil financier interrégional, aurait l’avantage de faciliter l’approche interrégionale. Le financement de la mise en œuvre de cette nouvelle stratégie pourrait faire l’objet d’un prochain contrat de projet interrégional, à partir de 2013. Cela étant, l’évolution du littoral du delta du Rhône et l’élévation du niveau marin étant aussi lourdes de conséquences pour les enjeux humains, économiques et sociaux, qu’il est opportun de mettre en place au plus tôt une stratégie efficace, un Plan Littoral.