grand-rhone
MENU PRINCIPAL
Tous les chantiers

Renforcement de la digue du Grand Rhône

Rive droite au droit de Salin de Giraud et mise à la cote de la digue de Port-Saint-Louis-du-Rhône et la création d’une digue au Sud de Salin de Giraud

Ces travaux concernent :

  • Le renforcement de la digue du Grand Rhône rive droite au droit de Salin de Giraud
  • La mise à la cote de la digue de Port-Saint-Louis-du-Rhône
  • La création d’une digue au Sud de Salin de Giraud

Ils consistent :

En rive droite du Grand Rhône :

  • rehaussement des digues de 1er rang à la millénale + 50 cm depuis le lieu-dit « la Louisiane » jusqu’à l’Estacade de l’Esquineau,
  • en aval de l’Esquineau : recalage de la digue de 1er rang à une cote correspondant à la cote atteinte par une crue type décembre 2003 sans brèche dans le système moins 55 cm et renforcement de la digue à la surverse
  • Création d’une digue au sud de Salin de Giraud et calage de la digue à la millénale suivant le tracé figurant ci-dessus

En rive gauche du Grand Rhône :

  • rehaussement des digues de 1er rang à la millénale + 50 cm depuis le Canal du Rhône à Fos jusqu’au centre-ville de Port-Saint-Louis-du-Rhône
  • l’aménagement d’un parapet calé par rapport au niveau atteint pas la crue type mai 1856 et capable de résister à un déversement sans rupture.

En sus, il est prévu les aménagements suivants :

  • arasement partiel au terrain naturel de la digue de Paulet (CSME) à la cote 0,2 m NGF,
  • Conservation du terrain naturel au niveau de l’Estacade de l’Esquineau,
  • Arasement systématique du terrain à une cote inférieure à la cote de la digue résistante à la surverse en rive droite dans l’espace entre les deux digues,
  • Prise en compte du cordon dunaire à l’Ouest de la RD36d jusqu’à la pointe Sud de la digue à la Mer actuelle. Ce cordon dunaire est un élément à prendre en compte pour s’assurer de la robustesse des aménagements proposés, notamment vis-à-vis de la sécurité des habitants de Port-Saint-Louis (effet sur la débitance de la digue résistante à la surverse de 1er rang),
  • Modification planimétrique du cordon dunaire : modification du raccordement entre le cordon et la digue à la Mer avec arasement à la cote 0,50 m NGF d’une partie de la digue à la Mer entre le cordon et le tracé de la digue à créer.

Le montant de cette opération s’élève à 37,6 millions d’€uros HT.

Après plusieurs années de concertation et d’études, le calage et le tracé définitif des ouvrages ont été approuvés les services de l’Etat, la Compagnie des Salins du Midi et des Salines de l’Est et plus largement par le comité de pilotage de l’étude et in fine le comité syndical du SYMADREM.

Le planning prévisionnel est le suivant

  • Etudes techniques complémentaires (digue 2ème rang)  : 2016/2017
  • Procédures réglementaires  : 2017/2018
  • Réalisation des travaux : 2019 à 2022